Communication de crise

Comment Buffalo Grill a réussi à surmonter sa crise de Boycott en 2003 ?

Jugée inutile et coûteuse, secondaire et non décisionnaire, Buffalo Grill fait parti des entreprises familiales qui n’ont aucune culture de la communication. Estimant en 2003 que « la publicité est dans l’assiette » l’enseigne aux deux cornes est quasi-publiphobe, sans agence et bien moins prête à gérer une crise qu’un Mc Do. C’est à l’aube de 2004 que la chaine leader dans les viandes grill est victime d’une désaffection de ses clients, voyant les banquettes de ses diligences rouges désaffluées de 40%. Soupçonné d’avoir.

Lire l'article
La limite des stratégies de communication de crise des entreprises

Tout commence par une fuite d’informations confidentielles tombées entre les mains du journal Le Monde en janvier 2001 annonçant la suppression de 3 000 emplois et la réorganisation à venir de la branche biscuits Lu du groupe Danone. Alors que les médias vont très rapidement relayer l’info, Franck Riboud le PDG de Danone va attendre 4 mois avant de réagir. Les professionnels de la communication jugent ce temps de réaction bien trop long puisque cela traduit une forme d’arrogance de la part.

Lire l'article
Comment réagir face à un collectif citoyen qui nous interpelle par la demande ?

Le boycott est l’un des enjeux majeurs de la communication de crise des années à venir. Aujourd’hui, il se propage beaucoup plus rapidement et facilement grâce à Internet et à l’internationalisation des médias. Jamais autant de projecteurs n’ont été braqués sur les crises. De plus en plus informés, les citoyens sont de plus en plus sensibilisés par l’irresponsabilité entrepreneuriale et ont du mal à chausser leurs Nike sans penser à la photo de ce petit garçon Pakistanais issu des « sweatshops » (usines à.

Lire l'article
Comment prévoir demain quand aujourd’hui est sans problème ?

L’usine AZF, La Société Générale, Danone, les ostréiculteurs Bretons, Le Parti Socialiste, la crise affecte tous les secteurs : PME comme multinationales. Une fois l’incident survenu, son ampleur est imprévisible voire insaisissable pouvant remettre en cause la pérennité de l’organisation. Pour éviter ces conséquences indomptables, il importe de se concentrer sur l’anticipation. En effet, si l’ampleur d’une crise est imprévisible, la crise elle-même est un événement souvent prévisible. En général, un climat de pré-crise occasionné par une vigilance qui s’endort et des.

Lire l'article